comment choisir son maitre sexuel

Comment commencer une relation dominant-soumise ?

blog soumission sexuelle

Vous sentez que vous aimeriez être soumise, mais vous ne savez pas comment commencer ? Vous souhaitez en parler à votre conjoint, mais vous avez peur d’être ridicule ? Ou bien vous préférez une relation extra-conjugale, et ne savez pas où aller ni à qui s’adresser ? Vous êtes des milliers dans ce cas, rassurez-vous. Et comme toujours, on ne parle que de relations entre adultes consentants.

Trouver un bon maître quand on veut être soumise

Dans l’article « comment choisir son maitre sexuel« , on vous livre les caractéristiques du « vrai bon maître », celui qui vous respectera, qui vous fera grandir en tant que soumise.

C’est à vous qu’appartient, tout le long des échanges que vous allez avoir avec votre « futur potentiel maître », de vérifier qu’il vous conviendra. Vous l’imaginez : un maître mal choisi ce n’est pas seulement du temps et des illusions perdus, cela peut avoir des conséquences psychologiques importantes. Donc, renseignez-vous, échangez avec lui, faites-vous votre opinion.

A quel endroit trouver ce « bon maître » ?

Pour trouver un maître, vous pouvez aller sur des forums : le plus connu est bsdm.fr, mais doctissimo.fr marche très bien aussi.

Sinon vous pouvez aller à des soirées « IRL », dédiées au sujet : ce sont des « munchs ». Vous en avez probablement près de chez vous, organisés par des associations. Ils ont souvent des pages facebook, et réservent une salle ou un resto pour des rencontres. Tout le monde est habillé, il n’y a pas de sexe, c’est juste une soirée normale où les gens se rencontrent. Certains couples s’y forment, d’autres couples cherchent une soumise. Le respect et la tolérance dominent dans ce type de soirée, vous ne risquez rien.

Et enfin, vous pouvez nous écrire, la réponse est assurée. Suivant votre ville, nous pourrons éventuellement vous donner les coordonnées d’un maître expérimenté. Soit sur l’email de ce site, soit sur twitter (@Obeissante69)

J’ai déjà un conjoint, mais comment lui faire comprendre que je veux qu’il me domine ?

Tout va dépendre du niveau de relation. Si vous êtes mariés depuis 10 ans, et que vous avez l’habitude d’aborder entre 4 yeux des sujets intimes, n’hésitez pas à aborder le sujet.

Pour piquer un peu sa curiosité, et le pousser à aborder le sujet, vous pouvez lui envoyer un SMS / MMS savamment choisi, en lui disant que vous êtes tombée sur une photo troublante, et que vous aimez bien 🙂

Mais le meilleur, ça reste pendant vos ébats : demandez-lui de vous saisir les cheveux, de vous tenir les mains dans le dos, de l’encourager à y aller plus fort, bref… faites-en un peu plus que d’habitude, surjouez un peu pour bien lui montrer que cela vous déchaine, et croyez-moi, il sera obsédé pour recommencer. Plus tard vous pourrez lui avouer que vous avez adoré, que vous aimez qu’il se comporte comme un sauvage, bref, flattez-le, et codifiez petit à petit vos rapports. Rien n’empêche d’entrecouper ces scènes de relations « traditionnelles, habituelles », afin de ne pas trop le dérouter, et de prendre conscience que tout cela n’est qu’un jeu.

Comment commencer la première fois ?

comment choisir son maitre sexuelIl ne faut pas trop organiser les choses, elles vont prendre place naturellement. Le mieux est de commencer avec une fessée (par exemple), ou bien un scénario simple. Suivant l’effet produit, vous pourrez improviser la suite.

Si vous préférez que tout soit prévu, alors documentez-vous (lisez ce blog), commencez humble, faites une petite séance (1 heure c’est déjà bien). Vous avez un exemple de séance de domination sexuelle complète ici.

Que faut-il que mon maître (ou moi) achète pour débuter ?

Un puriste vous répondra : « rien ». On peut très bien humilier, isoler, entraver, contraindre et soumettre une femme sans aucun outil particulier.

En pratique, un martinet est parfait pour démarrer : il ne fait pas trop mal, il est facile à utiliser, et il produit beaucoup d’effet. En terme de sécurité, si vous en prenez un à lanières de cuir, le risque est très faible de blesser (à part le visage, évidemment). Il existe des centaines de vidéos youtube qui expliquent le maniement (martinet se dit flogger en anglais).

On ne risque pas de se retrouver bêtes au début ?

Disons que si c’est vraiment nouveau, vous pouvez mettre du temps à vous échauffer. Si vous aimez les scénarios, vous pouvez décider d’en jouer un, convenu d’avance. En voici 3 :

  1. La soumise est une prostituée et le maître un client dominant
  2. La soumise ne peut plus payer son loyer et vient plaider sa cause à son bailleur
  3. La soumise postule à un job de rêve, et le boss est un maître dominant

Evitez de faire un scénario trop complexe, avec un script, etc… Eventuellement quelques accessoires (un ordinateur, un téléphone…), mais rien de plus.

Comment être sure que tout se passe bien ?

Retenez que tout cela n’est qu’un jeu. Si l’homme l’accepte, parlez-en avec lui. Définissez bien vos limites avant, choisissez un safeword (lisez https://www.obeissante.fr/la-securite-dans-une-relation-de-domination/, tout est dedans).

Si vous sentez que ça sort de vos limites, utilisez le safeword. Il est fait pour ça. La sortie du jeu est alors immédiate, et il sera très difficile de rentrer à nouveau dans le jeu. C’est pourquoi, il est important de bien être d’accord sur les règles du jeu en amont.

N’acceptez pas n’importe quoi sous prétexte que vous êtes soumise. Par contre, si votre maître vous challenge sur quelque chose d’acceptable, baissez la tête et soyez fière de lui obéir et de le satisfaire.